Il ne faut jamais désespérer de Trivalis…

 Le remplacement de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM, calculée selon la valeur locative de la maison) par la redevance incitative (REOM) correspond davantage à la réalité de la collecte. Le paiement est désormais lié à la quantité de déchets déposée par les contribuables. Mortagne vient même de franchir un pas supplémentaire en supprimant la part fixe de 12 levées. Désormais ne sont facturés que les bacs réellement présentés ou les ouvertures de tambours réellement réalisées.

Les élus de Forum citoyen, notamment, défendent ce mode de gestion des déchets depuis plus de 10 ans au sein de la communauté de communes du Pays des Herbiers. Nous ne pouvons que nous féliciter que les responsables de Trivalis aient pris un virage à 180 degrés et aient finalement rejoint nos positions. Car, à l’époque, M. Robineau, entre autres, était farouchement opposé à cette proposition portée par nos élus et EELV. Moralité politique : il ne faut jamais désespérer… !

Il reste cependant un domaine où Trivalis a encore bien du chemin à faire, c’est celui du compostage collectif : On encourage les citoyens à composter le plus possible, mais tout le monde n’a pas les moyens de le faire. Particulièrement ceux qui habitent des logements collectifs ou même individuels mais sans terrains annexes. Il faut amplifier les solutions collectives : plates-formes, bacs, etc., doivent être mis à disposition de ces personnes.

Avec le temps… cette « utopie-là » aussi deviendra sans doute réalité. Et si c’était pour 2017 ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *