Pour une ligne ferroviaire Les Herbiers-Cholet

A quand une liaison TER Les Herbiers – Cholet ? Elle devrait être rentable avec la desserte du Puy-du-Fou, elle permettrait de désenclaver le Nord-Est Vendée autrement qu’avec l’autoroute et de rentabiliser l’entretien des voies.

Comme le suggère le Schéma de cohérence territorial (SCoT), le Pays des Herbiers a besoin d’une ligne ferroviaire réactivée et, en attendant, d’une intensification de l’offre de transport collectif par cars. Le futur Projet de territoire doit prévoir cette réalisation. Faire un diagnostic des besoins puis un plan de déplacement, à l’intérieur de la com-com ainsi qu’avec l’extérieur est indispensable.

Depuis le 6 novembre, les 22 kilomètres de voie ferrée qui séparent Mortagne-sur-Sèvre et Les Herbiers sont réhabilités. Un chantier…
 (photo et légende : ouest-france.fr)

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Forum Citoyen dit :

    Dans le cadre du SCoT, les villes de Montaigu et des Herbiers constituent les deux pôles de pays (Nord-Est-Vendée). Sauf que, pour son développement, la première avance très vite en direction d’une communauté d’agglo et … qu’elle a la chance d’avoir une gare ferroviaire – élément on ne peut plus structurant.

  2. Forum Citoyen dit :

    Après l’abandon du projet d’aéroport à NDDL, de Villiers demande une réactivation de la ligne ferroviaire Les Herbiers-Cholet ! Que ne l’a-t-il fait quand il était aux manettes du département ?

  3. Forum citoyen dit :

    Ouest-France du 28 juin 2018 – Fabien Burgaud
    La ligne Les Herbiers-Cholet : un pas de plus ? Un rapport remis à Matignon et au ministre des Transports se dit « favorable » à la réouverture de la ligne Les Herbiers-Cholet.
    … le conseiller maître à la Cour des comptes, Francis Rol-Tanguy, vient de remettre ses préconisations au Premier ministre et au ministère des Transports sur la mobilité dans le Grand Ouest. Il se dit « favorable à la réouverture » de cette ligne.
    « Avec les deux millions de visiteurs du Puy-du-Fou, cela apportera du dynamisme. Mais cela serait utile le reste de l’année ! Les scolaires pourraient aller à Angers, Rennes et Nantes. Les travailleurs pourraient habiter à Cholet et travailler aux Herbiers. Cela désenclaverait et dynamiserait notre territoire », continue Martine Leguille-Balloy, députée de la 4ème circonscription de Vendée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *