A la Demoiselle, le compost pousse à la rencontre

Article et photo de ouest-france.fr du 6 mars 2018

Chaque samedi, des bénévoles assurent l’ouverture du composteur de la Demoiselle. Les habitants viennent y jeter leurs fermentescibles. Ils passent aussi un moment sympathique entre voisins.

« Vous voulez un p’tit café ? », lance Geneviève à une retraitée. La dame vient vider sa petite poubelle verte dans le composteur de la Demoiselle. Au fur et à mesure que les habitants du quartier arrivent, un petit groupe se forme. On discute, on se donne des nouvelles. L’ambiance est bon enfant.

« J’amène mes déchets ici depuis seulement un mois », indique Hennouni qui habite dans une des tours. La récente facture de redevance incitative a été un électrochoc pour cette jeune mère de famille. « On a dépassé notre quota de levées, car on va au Molok® même si on ne remplit pas le tambour. C’est impossible de stocker les poubelles dans l’appartement à cause des odeurs. »

 Il fallait trouver un système pour limiter la note. Heureusement, la solution miracle existe au pied des immeubles. C’est le pavillon de compostage, installé par la communauté de communes il y a deux ans. Il permet aux foyers de se débarrasser proprement de leurs déchets de cuisine : épluchures, pain, fleurs fanées, marc de café, etc.

Des bénévoles en duo

Chaque samedi, de 10 h 30 à 11 h 30, une dizaine de bénévoles se relaient en duo pour ouvrir la cabane en bois. « Au départ, c’était un simple tas ouvert à tous, mais on y a rapidement trouvé des poubelles noires. Ça ne pouvait pas durer comme ça », se rappelle Geneviève. Le groupe ne demande qu’à s’étoffer.Article complet à retrouver dans votre édition Ouest-France Les Herbiers du mardi 06 mars 2018.

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Forum Citoyen dit :

    Bravo ! L’illustration parfaite de notre souhait de créer une vie de quartier via de telles initiatives. Voir notre article, sur ce site, en cliquant sur http://www.forum-citoyen.fr/2015/07/13/la-fin-des-espaces-verts/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *