La tactique du coucou

Si nous dressons le bilan des réalisations de la majorité municipale actuelle (Les Herbiers), nous découvrons que le gros du travail avait déjà été réalisé par l’équipe précédente. L’exemple le plus frappant est celui de l’aménagement du Parc du Landreau. L’acquisition du bois et la création d’espaces de loisirs ont été décidées et programmées sous le mandat précédent. La capacité de Mme Besse à s’attribuer le mérite des réalisations des autres rappelle la tactique du coucou. Ce volatile ne prend pas la peine de construire un nid. Il attend qu’un oiseau d’une autre espèce construise le sien pour s’y installer…

Une politique de l’inauguration
Le nombre de chantiers que l’équipe de Mme Besse ne fait ou ne fera qu’inaugurer est impressionnant : la place des droits de l’homme, la Maison des communes, le lotissement communal de la Pépinière, la restauration de l’église St Pierre, GreenTech… De même, le projet de l’îlot St Jacques, mené en lien avec l’Établissement public foncier (EPF) de Vendée, a été impulsé sous le mandat précédent. La politique municipale actuelle se réduirait-elle à couper un ruban devant les photographes ? Le seul projet de l’équipe précédente qui n’a pas été finalisé est celui de l’école publique et de la crèche de la Tibourgère. Ces deux réalisations auraient pourtant consolidé le dynamisme du quartier et favorisé les liens intergénérationnels avec l’EHPAD tout proche. Néanmoins, nous n’oublions pas la future réalisation du cinéma que nous apprécions, comme tous les habitants du Pays des Herbiers, même si nous l’aurions fait différemment.

Une politique de l’immobilisme
Face aux urgences écologiques et aux priorités sociales, la majorité ne bouge pas. Au plan écologique, la reconquête de la qualité de l’eau est passée à la trappe en même temps que l’encouragement à développer l’agriculture biologique. La densification de l’habitat, afin d’économiser les terres agricoles, n’est plus à l’ordre du jour. Sur le plan social, le parc de logements locatifs sociaux avance à la vitesse de l’escargot (- de 8%). Comment se loger aux Herbiers avec de faibles revenus ? Par son immobilisme, la Ville repousse les ménages modestes loin des Herbiers. En même temps, l’absence de volonté municipale en matière de transport public est flagrante. Près de 86 % des salariés viennent en voiture à leur travail (source INSEE). Le 2 novembre dernier, alors que la Région annonce son refus d’étudier la réouverture de la voie ferrée Cholet-Les Herbiers, Mme Besse, qui avait pourtant affirmé que le rétablissement de cette liaison serait l’une des priorités de son mandat, reste silencieuse.

Une politique de l’endormissement
La majorité actuelle semble se reposer sur ses lauriers (ou plutôt ceux des autres) et incite au contentement de soi. Elle ne porte aucun projet politique capable de relever les défis économiques, écologiques et sociaux que notre communauté va devoir affronter.
Que fait la Ville pour accompagner les entreprises en matière de recherche & innovation en lien avec la Région ?
Comment se prépare-t-elle à accueillir de nouvelles populations dont nous aurons forcément besoin demain ?
Quels dispositifs met-elle en place afin que les jeunes puissent trouver un toit et un emploi ?
A-t-elle anticipé sur la question du vieillissement de la population et des nécessaires structures de santé ?
Comme l’affirment les marins : « C’est quand tout semble paisible autour de soi qu’il faut se préparer contre une éventuelle tempête ». Mme Besse va devoir quitter le nid douillet qu’elle a squatté, si elle veut être réélue.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Stéphane Piau dit :

    A toutes ces actions visibles (tout du moins on voit Mme Besse) il faudrait aussi se poser la question, pourquoi autant de chefs de services quittent le navivre. Karl Drouet, Marilyne Mazeyrat, Mickael Orieux, moi-même Stéphane Piau. Cela dénote de la part de toute l’éaquipe dirigeante des Herbiers une faculté de non-écoute qui n’existait pas sous le mandat précédent, malgré un DGS dont on pouvait avoir à redire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *