Quand Mme Besse part à la pêche… aux Gilets Jaunes

Décidément, le mouvement des GJ n’est vraiment pas un mouvement social comme les autres !

Non seulement, il parvient à rassembler des personnes jusqu’alors hostiles à toute forme d’action collective mais en plus, il reçoit le soutien des personnalités hétéroclites : Bernard Tapie, Brigitte Bardot, Mme Balkani et … Mme Besse !

Un terrain…

En accordant le droit d’installation sur un terrain appartenant à la commune et en posant, pour la photo, aux côtés des manifestants, Mme Besse s’affranchit des règles qu’elle avait elle même fixées. Lorsqu’elle était députée, n’avait-elle pas demandé le renforcement de l’article L.212-1 du code de la sécurité intérieure visant les personnes « qui portent atteinte à l’intégrité des forces de polices ou de gendarmerie » et celles dont « les agissements entraînent une dégradation, destruction ou détérioration de biens appartenant à autrui » ?

 …Contre des bulletins de vote !

Devant ce volte-face, nous sommes en droit de nous interroger sur la profondeur et la sincérité de l’engagement de Mme Besse aux côtés des Gilets Jaunes.  Il est peu probable qu’il s’agisse d’une simple posture adoptée sans arrière-pensée. Nous pensons plutôt que ce rapprochement est le début d’une stratégie délibérée en vue de récupérer les voix des Gilets Jaunes lors des élections européennes de mai 2019.  Le nom de Mme Besse est en effet souvent cité par M. Dupont-Aignan pour figurer sur sa liste « Debout la France ».

A nous de réagir…

Le 10 mai 2017, nous écrivions dans un communiqué de presse : « Le fond du problème avec Mme Besse, c’est qu’elle n’ose pas dire, elle, à ses concitoyens, à quel camp idéologique elle appartient. A Paris, elle est la 1ère vice-présidente et porte-parole du MPF, et son président et mentor P. de Villiers a soutenu Marine Le Pen. Bref, elle partage les idées de l’extrême droite mais elle ne l’assume jamais devant ses électeurs. Par honnêteté vis à vis d’eux, elle doit enfin dire aux Herbretais pour qui elle vote ».

2019 sera-t-elle l’année où les masques vont enfin tomber, laissant apparaître la nature profondément réactionnaire de notre Maire ?

Crédit Photo : Ouest-France

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Forum Citoyen dit :

    Les explications de Mme Besse concernant l’affiche de soutien aux Gilets jaunes, placardée à l’intérieur du Syndicat d’initiative, ne nous satisfont pas. Aux Herbiers, nous savons que les employés municipaux et communautaires sont placés sous le contrôle direct de chargés de mission recrutés par Mme Besse afin d’imposer sa ligne idéologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *