T’as de bio œufs, tu sais !

La loi Alimentation impose à la restauration collective publique de servir, d’ici à 2022, au moins 50 % de produits durables ou de labels de qualité, avec un minimum de 20 % de produits bio.

Patricia Cravic, l’une de nos deux élus au conseil municipal des Herbiers, a posé la question lors de la séance du 4 février dernier : « Où en sommes-nous aux Herbiers et qu’est-il prévu pour atteindre l’objectif ou le dépasser ? »

Dans sa réponse, Mme la maire a justifié les retards dans la mise en place des repas bio dans les cantines par le fait qu’il n’y avait pas suffisamment de producteurs bio au Pays des Herbiers.

Il faut savoir qu’à son arrivée, en 2014, elle avait porté un coup d’arrêt à la dynamique bio alors enclenchée. En quelques jours, elle supprime l’exonération fiscale dont bénéficiaient les agriculteurs bio de la commune, et elle refuse de verser une subvention à une ferme bio… Ouest-France écrit dans son édition du 5/10/2014 « En deux jours, l’agriculture bio prend deux gifles aux Herbiers ». s

Un bel exemple du double discours que tient Mme Besse ! D’un côté, elle pénalise les agriculteurs qui souhaitent se convertir au bio. Et de l’autre, elle déplore la pénurie des produits bio locaux !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *