A87 chère et peu fréquentée : l’autoroute des menteurs !

Nous reproduisons des extraits de l’article du Sans-Culotte de ce mois-ci. Où l’on voit que nos craintes de l’époque étaient largement fondées.

Alors que nous préconisions plutôt une 2×2 voies.

 » Rapport de Manuel Lecomte, du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (Ministère de la Transition écologique et solidaire). »

 » … Conclusions lapidaires : des surcoûts de construction de + 29 % inexpliqués (!), des gains de parcours largement surestimés, et une faiblesse notoire des trafics de véhicules. » …

« … l’opération semble avoir été largement survendue pour justifier sa construction. »

« … Avec, bien évidemment une desserte royale pour assurer de bons flux en direction du Puy du Fou… Est-ce la présence du parc d’attractions qui aurait, au fond, motivé la construction de l’A 87, en pleine période de toute puissance villiériste ? … » « … sans savoir si cet ajout a été réglé par le Département ou bien fondu dans la masse du budget du concessionnaire. Rien n’est clair.  » …

« … des marges d’erreurs conséquentes et, pire, soi-disant inexplicables… »

 » … 28,7 % de surcoût ! … »

 » … Les gains de temps sont importants mais largement surestimés par rapport aux projections initiales. …/… Mais à l’époque, ça arrangeait bien tout le monde de gober une telle ineptie ! Là aussi, comme pour le coût,  » Il n’est pas possible d’expliquer ces incohérences dans le calcul initial des gains de temps, ni comment et pourquoi les temps de parcours de référence semblant avoir été augmenté dans ces proportions« .

« Le trafic qui, si lui correspond aux prévisions (alléluia !), « est globalement faible pour une liaison aurtoroutière »…

Voir l’article complet dans le numéro 122 du Sans-Culotte, de février 2019, dans toutes les bonnes librairies !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *